l’Irlandaise ( 2/3 )

Derrière la barrière en bois blanc, d’épaisses ronces entrelacent des rosiers mal entretenus formant ainsi de disgracieuses figures géométriques végétales, une croissance naturelle non contrôlée depuis quelques mois, il ne reste rien du jardin d’exception qui forçait l’attention des voisins.
La fière Irlandaise ne fait pas dans le détail, le parterre d’églantiers ne résiste pas à son poing levé, acceptant leur destin, les épineux plient un à un devant la maîtresse des lieux.
Je vous remets les clefs mais la porte sera ouverte..!!
Le notaire prévenu le matin même s’est assuré discrètement de l’état de la maison avant l’arrivée de la propriétaire.

Lire la suite