La dernière danse

Tels de fidèles adjuvants d’un conte de fée, suivant à la lettre mes préalables instructions, Patrick, Olivier, son frère Kévin et Véronique attendent que la lumière du porche s’éteignent enfin.
Des bruits de bouteilles, un volet qui se ferme mal, une nuit sans lune et la fin de journée de l’employé plonge la bâtisse dans l’obscurité totale comme je l’avais prévu.
Un homme s’éloigne, démarre une Renault 5 de service facilement reconnaissable aux panneaux qui ornent ses portières  » ABATTOIRS COMMUNAUX », sans se douter une seconde que nous épions ses moindres gestes avec intérêt.
Patrick, le premier de cordée prend l’initiative de s’approcher suivi de chacun de nous, inquiets dés que nos pas brisent les branchages qui jonchent le sol de la petite forêt.
Une dizaine de chevaux enfermés dans un enclos électrifié s’inquiètent de notre présence, je murmure qu’il va falloir gagner leurs confiances afin qu’ils ne donnent pas l’alerte malgré eux.
Les équidés ne peuvent pas deviner qu’ils sont la raison de notre expédition nocturne.

Lire la suite