Des « maux » pour le dire

-« Santa Maria..!!! »

Pedro, notre chauffeur appuie de toutes ses forces sur les pédales du vieux van, jurant de tous les noms auprès de la vierge Marie, il aurait fallu que la sainte ait les oreilles bien chastes ce jour là.
La nationale est interminable et monotone, comme souvent dans le département des landes que nous traversons à faible vitesse.
Devant nous, à une centaine de mètres, des lumières bleues clignotent, un gendarme lève son bras puis nous fait déjà signe de nous garer sur le côté, encore un contrôle routier, le deuxième depuis notre départ le matin même.
Presque une routine pour le convoi d’une dizaine de véhicules du clan des gitans avec qui nous partageons tout depuis quelques semaines, à moi seul, j’ai bien du justifier de mon identité une bonne quinzaine de fois ces sept derniers jours.

Lire la suite